RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rhythme of love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac Schofield

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: rhythme of love   Sam 4 Juin - 1:44

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

La plupart des gens qui se marient vous diront que le jour de leur mariage a été le plus beau jour de leur vie et je ne transgresse pas à la règle. Non, je peux vous confirmez qu'aujourd'hui est le plus beau jour de ma vie. Et que je suis l'homme le plus heureux du Monde. Tout ça peut vous paraître cliché, peut-être même un peu niais mais c'est pourtant ce que je ressens. J'ai l'impression d'avoir accompli quelque chose aujourd'hui.  Toute ma vie j'ai souhaité me marier même si ça a prit du temps j'y suis enfin arrivé. Et c'est avec la femme que j'ai toujours voulu épouser. De tous les rêves que j'aurais voulu exhausser, celui-ci était en haut de la liste. Alors oui, aujourd'hui est bel et bien le plus beau jour de ma vie.

Après avoir passé une journée à manger et boire avec tous les invités, on leur a dit au revoir pour s'envoler vers Paris pour célébrer notre Lune de Miel. Choisir Paris pour y fêter notre union était le choix parfait quand on sait qu'Amy et moi avons toujours rêver d'y passer du temps tous les deux. Nombreuses sont les fois où on a parlé de partir en voyage, même pour une courte durée, dans la capitale française. Cette ville nous tient à cœur sans pour autant qu'on en connaisse les raisons. Certainement parce qu'elle fait rêvé. Ou peut-être pour sa réputation de ville romantique. Enfin dans tous les cas, il semblait tout à fait logique de passer notre Lune de miel ici. Même si pour le moment, on a pas eu le temps de visiter grand chose. Étant arrivé tard à l’hôtel on a préféré passer la soirée dans notre chambre. J'ai pris soin de commander un repas directement livré dans notre chambre, avec le champagne évidemment. D'ailleurs je sers une coupe à Amy qui garde le silence, je pose la bouteille tandis que je prend mon verre et le lève à hauteur de celui d'Amy. « A nous. » lâchai-je en claquant les deux verres l'un contre l'autre. Je décroche un sourire. Le même que je traîne depuis qu'on s'est dit oui quelques heures auparavant. J'apporte le verre à mes lèvres buvant une gorgée du liquide pétillant. Je reste silencieux alors que je regarde tout autour de la pièce, je pense à nouveau à ces dix ans où j'ai vécu sans Amy. Au fait que j'aurais pu trouver une femme et me marier avec elle alors que je pensais qu'à Amy. Mais heureusement pour moi ça n'est pas arriver. Tout est bien qui se finit bien. Je pose mon verre sur la table de chevet et me tourne vers Amy. Je lui souris toujours. « Je te quitte quelques minutes, j'ai besoin de prendre une douche. » j'approche doucement mon visage du sien pour venir lui déposer un baiser avant de partir dans la salle de bain.

Je ne perd pas de temps dans la douche, sûrement parce que je suis impatient de savoir comment va finir cette soirée même si j'ai déjà une petite idée. C'est une manière comme une autre de fêter notre union malgré le fait que nous n'avons rien fait depuis que je lui ai parlé d'avoir un enfant. Enfin de retenté l'expérience. Oui, j'ai fais une bourde ce soir-là, je lui ai rappelé des souvenirs bien trop douloureux. En plus de ça, j'ai été égoïste de penser à ce que je voulais avant de penser à ce que elle voulait. Alors de ce côté-là, j'ai préféré faire profil bas, de toute façon avec le mariage et les préparatifs de dernière minute on a pas eu tellement de temps pour nous. Ce soir, c'est un peu les retrouvailles. J'attrape deux serviettes, une pour mettre autour de la taille et l'autre pour me sécher les cheveux puis je sors de la salle de bain. « Je pensais à un- » Je stop tout mouvement quand je vois Amy en sous vêtements noirs -ma faiblesse-, couchée sur le lit, me regardant avec ce regard qui en dit long. Je m'éclaircis la gorge avant de lâcher un « Hey ! » de surprise. Oui, je suis surprit pourtant je ne vois pas en quoi tout ceci devrait me surprendre. Après tout c'est le genre de choses qui peut arrivé durant une lune de miel, non ?
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Schofield
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Mer 15 Juin - 23:26

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

Je n'en reviens pas, je suis marié à Isaac. Après l'avoir brutalement quitté, je ne pensais jamais me marier un jour et pourtant cela a toujours été comme un rêve de petite fille pour moi, comme beaucoup de femmes me diriez-vous mais après ce jour, j'ai abandonné ce rêve. Parce que j'avais trouvé l'homme de ma vie et j'avais tout fichu en l'air, c'était avec lui que je voulais me marier, fonder une famille, vieillir et je ne pensais définitivement pas pouvoir le retrouver un jour. Je suis partie, pensant que c'était la meilleure chose à faire car je me sentais horrible, je me détestais, je culpabilisais. Mais Isaac a su me pardonner, il a su me croire lorsque je lui ai dis que j'étais désolé et que je le regrettais énormément, que cela avait été la plus grosse erreur de ma vie parce que c'est Isaac, parce qu'il parfait, c'est MA perfection et maintenant je porte son nom, nous sommes unis pour la vie. Je peux désormais dire que je suis sa femme, qu'Isaac est mon mari et c'est la plus belle chose qui pouvait m'arriver.

Alors après avoir profité de notre mariage comme il se devait, nous nous sommes envolés vers Paris, la ville de l'amour, là où on passera notre lune de miel et je n'ai qu'une hâte : me retrouver seule avec lui. J'ai envie de le retrouver, nous retrouver, non seulement parce qu'il me manque, parce que j'ai besoin de passer du temps avec lui mais aussi parce que j'ai quelque chose à lui dire. J'ai passé de longues semaines à réfléchir après sa proposition et je me rends compte que je n'ai pas le droit de lui refuser, je n'ai pas le droit parce que moi aussi j'ai envie d'avoir un enfant. Si ce n'était pas le cas, Isaac m'aurait comprise, il n'aurait pas insisté même s'il souhaite vraiment avoir des enfants mais là, je veux devenir maman, je veux fonder une famille avec lui et je n'ai pas le droit de tout gâcher à cause de mes peurs. Isaac a su me rassurer, il a su trouver les mots j'avais simplement besoin de temps pour réfléchir et maintenant que c'est chose faite, je me sens bien. Je sais contrôler mes dons maintenant, plus rien n'arrivera et puis si ça doit arriver... Je ne referais plus les même bêtises et Isaac sera là, moi qui avait peur de prendre un risque je me suis très vite rendu compte qu'il n'y en avait pas, que ma peur me bloquait, nous bloquait et je n'ai pas envie de ça. Oui je veux qu'il soit le père de mon enfant, je veux retenter l'expérience, j'en suis sûre désormais. Je le regarde toujours avec ce même sourire, j'imite son geste et lève mon verre à mon tour, un fin sourire dessiné sur le visage « À nous. » Après ça je bois une petite gorgée de la boisson et dépose le verre sur la table de nuit tandis qu'Isaac me dit qu'il me quitte quelques petites minutes car il a besoin de prendre une douche il dépose un baiser sur mes lèvres et je lui réponds par un fin sourire et un hochement de tête, parfait ! Pile le temps qu'il me faut pour me préparer encore quelques instants.  « Je t'attends ici. » dis-je d'une voix innocente, je n'ai pas bien le choix bien évidemment mais lorsqu'il part en direction de la salle de bain, je me lève presque aussitôt.

Je me dirige vers le miroir de la pièce et regarde mon reflet pendant un court instant, c'est bizarre mais je commence à stresser... Pourquoi ? Je n'en sais foutrement rien, Isaac le souhaite lui aussi, je le veux et... Je ne sais pas, peut-être parce que je suis en train de me rendre compte qu'on va vraiment franchir le cap, que ce soir, Isaac et moi allons peut-être concevoir notre enfant. Je stresse oui mais cette pensée me fait sourire, je me sens encore plus heureuse à cet instant et alors que j'entends l'eau couler, signe que mon mari se trouve sous la douche, je commence à ôter mes vêtements ainsi que mes dessous. J'en enfile des nouveaux, je veux faire les choses bien et je sais qu'Isaac a un penchant pour les sous-vêtements noirs, bien évidemment j'y ai pensé. Une fois les sous-vêtements enfilé, je me regarde de nouveau, je regarde même instinctivement mon ventre, espérant tout de même que cet accident n'aura pas de répercutions sur nos projets, mais là, je m'imagine. Et si je tombe réellement enceinte ? Je me vois alors avec un petit ventre, moi Amy Schofield portant l'enfant d'Isaac... Je n'ai qu'une hâte : qu'Isaac me rejoigne de nouveau. Je n'entends plus le bruit de l'eau, je tourne la tête vers la porte qui est toujours fermée avant de venir m'installer sur le lit, attendant patiemment Isaac sans cesser de sourire un seul instant.

Et lorsqu'il sort enfin de la pièce, je vois très rapidement qu'il est surprit puisqu'il ne termine pas sa phrase, ç'a bel et bien eu l'effet que je voulais et j'en suis extrêmement contente. Je lui lance alors ce regard qui veut tout dire, ce regard qu'il connaitre très bien et alors qu'il me lâche un faible « hey » je me redresse doucement, lui lançant à mon tour usant de ma voix plutôt coquine « Hey... » Je me prince même la lèvre inférieur, dévorant son corps du regard. Oui il sait très bien où je veux en venir mais il n'a aucune idée de ce que je vais lui dire. Je replonge alors mon regard dans le sien. « Maintenant que tu t'es occupé de toi... Tu vas pouvoir t'occuper de Madame Schofield, non ? » Oui je suis de nouveau dans ce jeu de la séduction mais Isaac me connaît très bien, il sait comme je suis et il faut être aveugle pour ne pas voir à quel point il me manque. Et alors que ma main vient se glisser le long de ma nuque pour terminer sa course entre mes seins, venant tirer légèrement sur mon soutient-gorge, je m'amuse avec mon sous-vêtement puis continue « J'ai envie de toi. » Mon sourire s'élargit, ce sourire qu'il connaît bien lui aussi. Je me cambre même légèrement lorsque je viens déposer mes mains de chaque côté de mon corps, comme pour prendre appui dessus et lui laisser une vue sur ma poitrine qui risque de lui plaire. Et alors qu'il s'approche du lit, je me redresse quelque peu afin d'être à sa hauteur, je passe mes mains de chaque côté de sa nuque, approchant mes lèvres des siennes sans pour autant les toucher, je les effleures et là, je le regarde de mes yeux brillant, lui offrant désormais ce sourire plus sérieux pour enfin lui souffler ces quelques mots « Fais moi un enfant Isaac. »
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silverslow.forumactif.org
Isaac Schofield

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Jeu 16 Juin - 23:33

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

Quand je me dirige dans la salle de bain après avoir quitté Amy, je suis loin de me douter de ce qui m'attend dans quelques minutes. Non, je pense à ce que j'ai pu accomplir aujourd'hui en me mariant avec Amy. Si, il y a quelques années de cela, vous m'auriez dit que je la retrouverais et que je l'épouserais, je vous aurait sûrement ris au nez. J'ai passé ma vie à essayer de trouver une femme avec qui je voulais finir ma vie et le premier regard que j'ai poser sur Amy, je l'ai su. C'était elle et personne d'autre. Si je devais me marier avec une femme c'était elle et seulement elle. Je ne sais pas comment j'ai su ressentir ça dès le premier regard mais cette intuition ne m'a jamais lâché, même pas durant les dix années séparés l'un de l'autre. J'avais finis par me persuader que je ne la retrouverais jamais mais le destin en a décidé autrement. Et ça n'a fait que me conforter dans mon intuition. J'étais destiné à l'épouser, on était destinés à se retrouver et vivre de beaux jours heureux devant nous.

Je finis par enfin sortir de la douche, je ne m'éternise pas dans la salle de bain parce que je n'ai pas envie de faire attendre Amy et puis surtout parce que j'ai besoin de la retrouver. Durant les dernières semaines avant notre mariage, on a eu peu de moment à nous. Et je dois avouer qu'elle me manque, son corps me manque, l'avoir contre moi me manque terriblement. Je compte sur ces quelques jours de repos pour la retrouver, pour qu'on se retrouve. Je met rapidement une serviette autour de la taille puis attrape une des serviettes que je me passe dans les cheveux en dirigeant vers la porte. Ensuite je sors de la salle de bain en commençant par marmonner quelques mots jusqu'au moment où je lève les yeux pour découvrir avec surprise Amy en sous-vêtement noire. Elle me regarde ou plutôt me dévore du regard. Je me gêne pas pour faire la même chose. Mes yeux viennent se poser sur sa silhouette, je laisse mes yeux vagabonder sur sa poitrine puis descendre jusqu'à ses jambes avant de faire demi-tour et de venir replonger mon regard dans le sien. « Maintenant que tu t'es occupé de toi... Tu vas pouvoir t'occuper de Madame Schofield, non ? » elle joue à nouveau avec moi, elle m’envoûte avec ces quelques mots. Je dois avouer que le nom Schofield lui va à merveille. Sa main glisse le long de sa nuque pour finir entre ses seins, je peux pas m'empêcher de la suivre du regard, je profite de ce spectacle. Elle joue avec son sous vêtement mais aussi avec moi, comme à son habitude. Et ce qui me plaît. Elle fait de moi ce qu'elle veut, et elle le sait. « J'ai envie de toi. » lâche-t-elle alors que son sourire s'élargit. Je fais de même tandis que je viens me mordre la lèvre inférieur quand elle se cambre pour m'offrir une vue splendide sur son décolleté. Je reste silencieux et m'approche du lit. Elle se redresse pour être à ma hauteur et viens déposer ses mains de chaque côté de ma nuque. Puis, comme elle a l'habitude, elle approche son visage du mien, effleure mes lèvres puis me chuchote ces quelques mots. « Fais moi un enfant Isaac. » sa phrase me surprend, je souris alors comme un idiot. Elle accepte de retenter l'expérience, elle veut un enfant. Avec moi. Je me retiens de ne pas la prendre dans mes bras et de sauter de joie. Je vais plutôt lui montrer que la nouvelle m'enchante d'une autre manière. Une de mes mains vient se poser sur sa nuque tandis que l'autre descend le long de son dos effleurant sa peau pour finir sur sa cicatrice. « Tout ce que tu veux, Amy. » dis-je gardant mon visage aussi proche du sien alors que je caresse doucement sa cicatrice. Je finis par lui offrir un doux baiser avant de venir me coller contre son corps. Je ferme les yeux profitant de l'avoir contre moi, de la sentir contre moi. J'ouvre ensuite les yeux écartant mon visage du sien pour venir déposer quelques baisers dans le cou. Pendant ce temps-là, ma main alors au bas de son dos va s'aventurer sous son boxer allant se déposer sur ses fesses. J'arrête alors mes baisers pour venir me replacer à quelques millimètres de sa bouche. « Ces sous-vêtements te vont à merveille. » lui chuchotai-je avant de l'embrasser à nouveau. Je la bascule ensuite  doucement sur le lit l'accompagnant dans la chute. Je me détache quelques secondes d'elle pour la regarder dans les yeux avec un sourire coquin. Puis je me recolle à elle posant une main sur sa hanche alors que l'autre vient se balader dans ses cheveux. Je l'embrasse à nouveau plaquant un peu plus son bassin contre le mien. J'ai envie d'elle et elle le sait. Elle l'a su au moment où je suis sorti de la salle de bain. Comment je pourrais lui résister ? Encore plus lorsqu'elle veut qu'on s'attelle à la conception de notre enfant. Je ne résisterais pas à Amy, pas ce soir. Non, ce soir elle aura tout ce qu'elle veut.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Schofield
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Jeu 18 Aoû - 4:13

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

C'est le grand moment. D'ici quelques instants, je vais faire comprendre à Isaac que je souhaite lui donner ce dont il a toujours rêvé, ce dont j'ai toujours rêvé, que je ne laisserai pas mes craintes nous retirer l'espoir d'un jour fonder une famille. Ces peurs sont toujours là, mais à croire que j'ai oublié l’essentiel : Isaac est là lui aussi. Et le temps qu'Isaac est à mes côtés, je suis prête à tout surmonter. Alors me voilà en sous-vêtements sur le lit, j'ai même pris le temps d'enfiler un porte-jarretelles qui, je suis sûre, plaira à Isaac. D'ailleurs, ce dernier ne tarde pas à sortir de la salle de bain, j'affiche alors un doux sourire, plutôt coquin même avant de le dévorer du regard. Bien entendu en me voyant dans cette position mais surtout dans cette tenue, Isaac a certainement dû comprendre où je veux en venir. Pour moi, c'était presque évident qu'on allait se retrouver pendant notre lune de miel, je veux dire, ça reste notre lune de miel... Mais il est vrai que cela fait un moment que nous n'avions pas eu de rapport, très probablement à cause de notre conversation concernant les enfants. Isaac n'a jamais insisté quant à moi, je ne me sentais tout simplement pas prête. J'avais besoin de temps mais également d'espace pour réfléchir à tout ça et c'était une bonne chose puisque je me suis rendue compte que c'était complètement ridicule d'agir comme ça. Du moins, je pourrais passer à côté d'une formidable vie de famille à cause de ce traumatisme, Isaac avait raison depuis le début, tout se passera très bien. Je ne compte pas refaire les mêmes bêtises, je ne compte pas le laisser, cela m'a déchiré le cœur une fois, pas deux. Et puis... Si cela venait à se reproduire, on surmontera ça ensemble. Mais je ne m'attarde pas à mes « et si ». Non. Tout se passera très bien. Et puis on est tous les deux. On le souhaite tous les deux. On aura une vie de famille parfaite je le sais. Mon mari pose son regard sur mon corps avant de venir replonger son regard dans le mien. En tout cas, je vois que ça ne le laisse pas indifférent ce qui me fait réellement plaisir, en même temps, je n'ai jamais réellement douté de ça. Je ne sais même pas si j'arriverais un jour à être indifférente face à lui, je ne pourrais tout simplement pas. Isaac me rend faible en toutes circonstances, c'est l'homme de ma vie, comment je pourrais l'être ?

Avant même de lui laisser le temps de réagir au spectacle que je lui offre, je lui annonce de manière coquine et lui fait comprendre non-subtilement que j'aimerais qu'il s'occupe de moi. Je glisse même ma main entre mes seins afin d'accentuer mes propos, et cela m'excite d'autant plus de le voir apprécier la vue que je lui offre. Et là, je lui annonce que j'ai envie de lui, évidemment qu'il l'avait compris mais je suis cash, je ne suis pas du genre à tourner autour du pot et encore moins dans ce genre de moment. Je comprends alors qu'il a cette même envie puisqu'il vient se mordiller la lèvre inférieur, mais pour le moment je ne lui ai pas dit ce que je souhaitais réellement. Avoir un enfant de lui. Et même si j'ai une légère appréhension de lui dire, j'ai tellement hâte de voir sa réaction, ce moment où il comprendra enfin qu'on deviendra très certainement parents et qu'on pourra savourer ce moment tous les deux. Sa main effleure alors ma nuque, il finit par me caresser le dos de manière plus que sensuel, lâchant même un « Tout ce que tu veux, Amy. » Oui, c'est ce que je veux Isaac, désormais, porter ton enfant est mon souhait le plus cher. Rien ne pourra empêcher ça, même pas mes craintes.

Isaac vient alors caresser ma cicatrice, je souris tout contre ses lèvres sans pour autant cesser de le dévorer du regard. Ces moments charnels que nous partageons sont tout simplement indescriptibles mais cette fois-ci, tout sera différent. Cette nuit, nous allons certainement concevoir notre enfant et cette pensée me colle aussitôt des papillons dans le ventre, je dois avoir les yeux brillants actuellement mais je suis la plus heureuse des femmes, heureuse et amoureuse. Isaac dépose alors quelques baisers dans mon cou ce qui me fait systématiquement frissonner, je ferme les yeux comme pour plus apprécier ce moment agréable offert par mon homme tandis que ce dernier glisse ses mains jusqu'à les poser sur mes fesses. Je sens de nouveau ses lèvres non loin des miennes, un nouveau frisson me parcourt le corps lorsqu'il me chuchote que mes sous-vêtements m'allaient à merveille. Je ne peux m'empêcher de lui adresser un fin sourire tout en ouvrant de nouveau les yeux, mais en réalité je n'ai pas le temps de réagir qu'il s'empare de nouveau de mes lèvres, m'offrant un baiser plus que passionnel tout en me faisant basculer doucement sur le lit. Je me laisse alors aller dans les bras de mon homme, ce dernier me suivant dans la chute et se retrouvant au dessus de moi. Il m'observe un court instant, jusqu'à ce que sa main vienne se balader dans mes cheveux m'offrant un énième baiser. Je lui rends avec d'autant plus d'intensité et lorsque nos lèvres se quittent, je romps enfin le silence qui s'était installé « Je suis contente que tu aimes... » Je n'en doutais pas vraiment,même si je ne m'étais pas appliqué concernant mes sous-vêtements, il m'aurait trouvé sexy. Isaac est tellement parfait, il est ma perfection.

Et bien que cela serait dans mes habitudes de le faire basculer afin de me retrouver au dessus de lui, là et sans doute pour la première fois, je n'ai pas la moindre envie de faire ça. On peut dire que je suis totalement à sa merci, que le moment que nous nous apprêtons à partager sera différent des autres fois et ça me plaît. Je passe alors mes mains dans ses cheveux que je me mets à caresser, toujours en lui adressant ce sourire à la fois doux et coquin mais surtout complètement amoureux. C'est assez bizarre à dire mais j'ai l'impression de me sentir comme une adolescente lors de sa première fois, je suis consciente qu'on s'apprête à changer notre vie et même si cela pourrait me faire peur, et bien c'est loin d'être le cas. Je me sens bien et heureuse, je vais offrir à Isaac la vie de famille dont il a toujours rêvé, la vie de famille dont nous avons toujours rêvé. Isaac sera le père de mon enfant et je ne pourrais pas rêver mieux. « Mais malheureusement, je vais devoir les retirer.. » Oui j'insiste sur le malheureusement comme si cela était une torture, je continue de jouer malgré tout car ça fait partie de moi et il faut dire que le jeu qu'il y a depuis notre rencontre est loin de se terminer. Je lui offre alors un baiser, baiser qui devient rapidement langoureux et lorsque je mets fin à cet échange, je viens lui déposer quelques baisers au coin des lèvres, sur la joue, dans le cou... Et lui souffle entre deux baisers « Ça ne te dérange pas de t'en charger ? » ajouté-je d'une voix encore plus coquine et d'un air plus qu'innocent. Je reviens alors face à lui afin qu'il profite de mon regard charmeur, je viens me pincer la lèvre inférieur. Cet homme ne cessera jamais de me rendre folle.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silverslow.forumactif.org
Isaac Schofield

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Sam 10 Sep - 2:17

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

Beaucoup de choses me font craquer chez Amy. Par exemple, la manière qu'elle a parfois de me regarder, la façon dont elle se mord les lèvres dans nos moments intimes, sa cicatrice dans le dos, ses courbes, la manière qu'elle a de toujours me dominer. Toutes ces choses font qu'elle représente la perfection. Même ses imperfections font d'elle l'être parfait qu'elle est. Je pourrais parcourir son corps durant des heures sans jamais m'en lasser. D'ailleurs c'est ce que je fais, à peine me révèle-t-elle qu'elle veut un enfant de moi, j'acquiesce une sourire. Voilà, une autre façon de me rendre complètement fou d'elle. Alors je m'approche d'elle, je lui fais vite comprendre que je lui ferait tout ce qu'elle voudra, tout ce qui pourrait faire son bonheur, je le ferais. Tandis que je dépose mes lèvres contre les siennes, je viens descendre ma main le long de son échine. J'effleure sa peau si douce. Je la sens frissonner ce qui me pousse à l'embrasser avec bien plus de passion. Je lui fais profiter de mon désir. De la flamme qui brûle pour elle depuis le premier jour où j'ai posé mes yeux sur elle. Ma main baladeuse finit sa course sous son boxer en dentelle puis elle agrippe doucement ses fesses. Ma température corporelle grimpe progressivement. Je le sens. Celle d'Amy aussi d'ailleurs. Je finis par la faire tomber sur le lit, tombant avec elle. Je m'arrête l'espace d'un instant pour l'observer, je souris tendrement. J'aimerais lui dire que je l'aime, que je la trouve sublime mais les mots ne sortent pas. Alors je lui caresse les cheveux puis je finis par lui avouer que ses sur vêtements me font de l'effet. Un rien peut me faire de l'effet avec elle. Mais là, aujourd'hui, ce soir elle a sortie le grand jeu et je tiens à la complimenter. Elle affiche un sourire de fierté et me fait comprendre qu'elle est heureuse que ça me plaise. Je continue de l'observer m'attendant à ce qu'à tout moment elle reprenne le dessus sur moi. Elle le fait toujours. Pourtant à ma plus grande surprise elle passe la main dans mes cheveux, me regarde quelques secondes. Je lui souris. Étrangement l'idée qu'elle me laisse être le maître du jeu cette fois-ci me stimule. J'ai l'impression de me retrouver avec une jeune adolescente, presque trop timide pour faire le moindre mouvement. L'action me fait d'autant plus sourire. « Mais malheureusement, je vais devoir les retirer.. » finit-elle par brisée le silence, parlant évidemment de ses sous vêtements. Je laisse échapper un léger ricanement avant de venir me mordiller la lèvre. Puis elle m'embrasse, je ferme alors les yeux. Le baiser devient plus langoureux alors que je viens me coller à elle sentant sa peau contre la mienne. Je frissonne. Amy met fin à ce baiser, je reprend mon souffle tandis qu'elle vient déposer d'autre baiser sur ma joue puis dans mon cou. Je penche la tête sur le côté lui offrant le plaisir de parcourir la zone. « Ça ne te dérange pas de t'en charger ? » me demande-t-elle alors venant se remettre devant mes yeux. Elle joue l'innocente certainement pour accentuer notre petit jeu qui s'est installé entre nous depuis quelques temps. Je fais mine de réfléchir, levant les yeux au plafond. « Mhhhh » commençai-je venant reposer mon regard sur elle. Je lui offre un sourire plein de malice avant de me redresser sur les genoux lui attrapant ensuite le bras pour venir la relever à ma hauteur. Ma main vient se placer sur son coup tandis que l'autre atterri dans le bas du dos. Durant l'espace d'un temps, je la fixe droit dans les yeux essayant de réfléchir à la suite du programme. La main qui est en bas du dos monte doucement jusqu'à son soutien gorge. « Est-ce que... » commençai-je alors que ma main dégrafe son sous vêtement. « Tu as été... » Ma main effleure doucement sa peau pour venir devant en passant sous le bout de tissus. « Assez... » continuai-je en enlevant le seul haut qui lui reste. A peine le vêtement enlever, je me recolle à elle avant de la refaire basculer dans le lit. Quand je me remet au dessus d'elle, à nouveau ma main descend le long de son corps pour tirer vers le bas son boxer. Je me recule pour retirer le seul vêtement qu'elle n'a pas encore enlever. Ensuite, j'écarte doucement ses jambes, je viens lui déposer quelques baisers sur les cuisses ne la quittant pas du regard ne loupant pas une miette du spectacle. Je finis par arrivé pile à l'endroit où je voulais être. Toujours les yeux rivés sur Amy, je lui offre un sourire coquin, un sourire qui en dit bien plus sur mes intentions que les mots peuvent le faire. « Gentille... ? » finis-je arquant un sourcil avant de venir délicatement posé mes lèvres entre ses cuisses. Lui laissant ni le temps de répondre, ni le temps d'agir. Elle a voulu que je sois le maître du jeu, alors je joue comme il lui arrive de le faire avec moi. Mes mains viennent attrapées les siennes tandis que je m’attelle à ma tache bien décidé à faire de cette nuit, une nuit mémorable.  
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Schofield
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Ven 14 Oct - 5:45

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

Aujourd'hui est un jour spécial, aujourd'hui est une nuit spéciale. Non seulement parce qu'il s'agit de notre nuit de noce, mais aussi parce que j'ai enfin avoué Isaac que je voulais un enfant avec lui. Je l'ai toujours voulu, je ne lui ai jamais caché d'ailleurs, disons plutôt que je lui ai avoué être prête, je n'ai plus peur. Tout va très bien se passer désormais et je le sais. Je ne ferais plus les mêmes conneries que j'ai pu faire, je ne suis plus cette jeune femme complètement conne prête à abandonner l'amour de sa vie par peur, je ne vais plus fuir. Mais je n'aurais plus besoin de fuir. Non plus jamais et peu importe ce qu'il peut nous arriver, je serai toujours avec Isaac. Nous surmonterons les choses tous les deux, parce que c'est comme ça, nous avons toujours été plus forts ensemble et ça, je l'ai bien remarqué surtout lorsque j'ai vécu sans lui. Vivre sans lui, ç'a été horrible, c'est très simple. Ce n'était même plus vivre pour moi.

Je lui fais comprendre que ce soir, c'est mon cher et tendre qui prendra le contrôle. Oui sexuellement j'ai plus tendance à dominer, enfin, à vouloir dominer... Ce n'est pas de ma faute, moi Isaac, j'ai envie de le manger tout cru ! Mais ce soir, c'est différent, encore une fois, et ça mon mari l'a très bien compris puisqu'à la seconde même où je lui fais comprendre, Isaac m'offre un sourire plein de malice. Aaaah, j'aime ce petit Isaac ! En même temps, j'aime tout de lui, c'est fou. Aucun autre homme a réussi à avoir ce pouvoir sur moi, aucun. Il m'attrape le bras afin de me relever, que je puisse être à sa hauteur et un frisson me parcourt le corps tandis que ses mains se posent sur moi. Il commence alors à me parler en me déshabillant et surtout, sans me quitter du regard. De mes yeux brillants je reste là à le fixer, à le dévorer du regard mais également en l'observant avec beaucoup d'amour, je prends cet air innocent mais pas trop non plus. Je suis presque nue mais pas pour longtemps puisque Isaac reprend place au dessus de moi et me retire mon boxer. Ma température corporelle grimpe au fil des secondes, j'ai envie de lui comme jamais et ça, il le sait très bien. Il me demande même si j'ai été assez gentille. Je suis Amy Schofield. Je suis toujours gentille.... Mais je me sens incapable de rentrer dans son petit jeu surtout lorsque ses lèvres se dépose sur mes cuisses. Un fin gémissement sort d'entre mes lèvres sans que je puisse contrôler quoi que ce soit, l'effet Isaac... Le pire c'est que je sais très bien où il veut en venir et c'est pour cette raison que mon coeur s'emballe, je me mets à sourire lentement tentant de me remettre de mes émotions mais rien n'y fait ! Je n'arrive tout simplement pas à me contrôler et encore moins lorsqu'il s'agit d'Isaac, cet homme a beaucoup trop de pouvoir sur moi pour que je puisse faire quelque chose. Et là il m'offre ce sourire coquin, je tente de lui rendre mais impossible, j'ai beaucoup trop envie de son corps, beaucoup trop envie de lui. Je ferme alors délicatement les yeux, me laissant retomber sur le lit. Lorsque je sens ses lèvres au contact de mon intimité, je commence doucement à gémir. Bordel, il me rend complètement folle ! J'attrape ses mains et les serre fort, de plus en plus fort au rythme de mes gémissements. Mes jambes se replient légèrement sur eux-même, je ne contrôle plus rien, plus rien du tout...

Cela fait de très longues minutes maintenant, mon coeur s'emballe, ma respiration se fait de plus en plus haletante. Je lâche mon dernier gémissement dans un soupir avant d'amener sa tête vers la mienne. Nos lèvres ne sont qu'à quelques millimètres l'unes de l'autres tellement que je n'arrive même pas à les quitter du regard sur le moment, j'en profite même pour tenter de reprendre ma respiration et que c'est chose faite. Je plonge mon regard dans le sien lui offrant un fin sourire « Tu rends folle Madame Schofield, tu le sais ça ? » lui dis-je. Et bien oui je suis Madame Schofield maintenant et j'aime lui rappeler ! Je commence à lui retirer sa serviette, ou plutôt le seul et unique 'vêtement' qu'il porte. Je la jette un peu plus loin avant de venir chercher son doigt et de le mettre dans ma bouche de manière plus que sensuelle, le doigt où il porte l'alliance bien évidemment. Je le dévore du regard puis le regarde plus sérieusement, mes yeux brillent, et je suis certain qu'ils peuvent aussi lui monter à quel point je suis folle de lui. Usant d'une petite voix, je lui dis « En tout cas, j'espère que notre enfant aura la classe de son père. » Je souris de nouveau, mes mains caressant son dos et mes jambes entourant sa taille, je fixe ses lèvres qui m'appellent, je finis par lui souffler « Je t'aime.»
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silverslow.forumactif.org
Isaac Schofield

avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Mer 16 Nov - 22:57

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

Tout est parfait. Tu n'y crois pas. En acceptant de devenir ta femme, Amy réalisait l'un de tes rêves. Et voilà que maintenant elle accepte de porter un enfant. Ton enfant. Votre enfant. Tu n'en reviens pas. Tu ne sais pas ce que tu as fais pour mériter autant de bonheur mais tu n'as pas vraiment envie de t'arrêter pour le demander. Non, à tu as mieux à faire. T'occuper du corps d'Amy -ta femme- qui ne demande que ça. D'habitude, c'est elle qui prend les reines pourtant ce soir, elle te laisse être le maître, le guide. Alors tu en profite. Tu joues avec elle. Tu lui offre ce qu'elle veut. Et ce que tu veux aussi. A vrai dire, le fait qu'elle s'offre à toi, ça t'excite d'autant plus. Tu as l'habitude d'être celui avec qui elle joue. Mais en cette nuit de noce, c'est toi qui peut lui faire plaisir. Donc tu te gêne pas. Après lui avoir retirer le peu de vêtements qu'elle avait et après l'avoir fait bouillonné tu t'attelle à une tâche que tu apprécies particulièrement : lui faire plaisir. Et pour ça, tu viens déposé tes lèvres contre son intimité. Tu commence doucement à lui offrir du plaisir. Dés les premières secondes, tu entends un gémissement de sa part alors tu continues. Le désir que tu éprouve pour elle monte petit à petit au fil de ses gémissements. Tu t'arrête quelques secondes pour relever ton regard vers elle. Amy reprend alors son souffle tandis que tu souris avant de replonger ta tête entre ses cuisses bouillantes. Tu continues cette gâterie pendant quelques minutes jusqu'à ce que tu sente les cuisses de ta femme se resserrées contre ton visage signe qu'elle atteint le point culminant. Elle pousse un long gémissement avant d'attraper ton visage et le ramener près du sien. Tu t'apprête à fermer les yeux pour sentir ses lèvres venir te poser contre les tiennes mais même pas. Amy prend le temps de respirer après ce que tu viens de lui faire. Tu souris. Un sourire fier. Après tout, t'es heureux de ton coup. Tu lui as fais plaisir autant que ça t'as fait plaisir de la voir gémir. Elle te lâche alors que tu la rend folle, en s'appelant madame Schofield. Tu souris à nouveau à pleine dents lui montrant que t'apprécies le fait qu'elle porte -enfin- ton nom. Tu sens ensuite ses mains se débarrasser de la serviette que tu portais. Tu la laisse faire restant toujours à proximité de son visage. Puis elle attrape ta main et vient sucer le doigt qui porte ton alliance fraîchement mise. Tu perds un instant ton sourire pour observer ses lèvres remonter le long de ton annulaire. Tu ne sais pas comment, ni pourquoi elle arrive à te rendre complètement fou comme ça mais tu as bien l'intention de lui rendre la pareille. Tu sais que ce n'est qu'une question de secondes avant que tu ne puisse plus contenir ce désir qui bouillonne pour elle. « En tout cas, j'espère que notre enfant aura la classe de son père. » te dit-elle d'une petite voix, tu souris et vient lui répondre. « J'espère surtout qu'il aura ta perfection. » Tu ne peux pas t'empêcher de lui rappeler qu'elle est ta perfection. Ses jambes viennent s'enrouler autour de ta taille alors qu'elle te glisse un « je t'aime ». Cette fois tu l'embrasse. Puis tu te détache d'elle. « Tu es sûre de toi pour l'enfant ? » Oui, tu lui demande. Tu as besoin d'une certitude. Tu ne veux pas lui forcer la main. Elle te répond d'un signe de la tête qu'elle est bien certaine de ce qu'elle veut. Alors tu affiche un sourire avant d'enfin entrer dans le vif du sujet.

Doucement, tu la pénètre commençant de léger va-et-vient. Tu sens ta respiration accéléré lentement puisque tu prends ton temps. Tu ne veux pas te presser. Tu tiens à ce que cet acte soit le plus parfait possible. C'est la conception de votre enfant. Tu veux que tout ça soit inoubliable. Sans la quitter du regard tu continues tes doux mouvements alors que tu attrape sa main pour venir entrelacer tes doigts dans les siens. Un gémissement s'échappe d'entre tes lèvres, tu te décide donc à accélérer légèrement tes va-et-vient. Tu respires de plus en plus fort. Tu viens alors déposer des baisers tendres dans le cou de ta bien aimée descendant même le long de son épaule. Puis tu reviens en face de son visage. Tu l'embrasse langoureusement cette fois étouffant vos gémissements. Sentir son corps aussi proche du tien ne fait que te stimuler à monter à la vitesse supérieur. Comme si tu avais besoin d’accroître votre effort et votre désir commun. Donc tu accélère tes mouvements. Et plus tu augmente la vitesse plus tu te sens partir sur une autre planète. Et tu sais qu'Amy ressent la même chose. Tu le comprend dans son regard. Vous êtes tous les deux sur le point d'atteindre le point culminent de votre désir. En tout cas, toi tu fais tout pour tenir le plus longtemps. Tu ralentit même un peu la cadence pour laisser à Amy et toi le temps de respirer avant de parcourir la dernière ligne droite. Tu lui souris alors que ta respiration se fait de plus en plus rare. Et puis, tu te met à accéléré les choses, tu fais des mouvements plus rapide. Tu respire de manière saccader, entre deux gémissements. Tu sers fort la main de ta chère et tendre quand tu arrive à ton ultime effort qui se termine sur un cri que tu ne peux pas restreindre. Tu pose ton regard sur ta femme qui se tord sous toi dû à l'effort que vous venez tous les deux de faire. Tendrement, tu l'embrasse sur la joue tandis que vous essayez tous les deux de retrouver votre souffle. Tu peine à faire redescendre les émotions que tu viens de vivre. T'es à bout de souffle. Tu prends de grandes inspirations alors que tu désires toujours Amy. Que tu veux remettre ça. Mais tu préfère la laisser reprendre son souffle. Après tout, vous avez toute la nuit pour ça.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy Schofield
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 07/04/2016

MessageSujet: Re: rhythme of love   Lun 13 Fév - 1:42

rhythme of love
Let's spend the night together I know you want it too. The magic of the moment is what I've got for you. The heartbeat of this night is made to lose control. And there is something in your eyes that's longing for some more. Let us find together the beat we're looking for. Δ

Ça faisait longtemps que je n'avais pas retrouvé Isaac, sexuellement j'entends. Beaucoup trop longtemps à mon goût. Mais avec tout ça, j'étais quelque peu... perturbée. Mais surtout effrayée. Et si je tuais de nouveau notre enfant ? Et si je n'arrive toujours pas à contrôler mon don ? Il est évident que j'ai évolué de ce côté là aussi. Que je sais le contrôler mais enceinte... Je ne sais pas. Cette épreuve difficile qui a eu beaucoup plus de séquelles que je le croyais. J'ai fui, j'ai préféré fuir, j'étais perdue, je ne savais plus quoi faire, je me détestais pour ce que j'avais fait à notre bébé mais aussi, pour ce que j'avais fait à Isaac. Fuir n'a pas été la solution, je me suis détesté d'autant plus. Quitter l'homme de ma vie. Quelle idiote. J'ai su réparer cette erreur, non sans mal. J'ai su passer au dessus de beaucoup de choses et Isaac m'a aidé, comme d'habitude, il a été parfait avec moi. Alors pourquoi pas essayer de nouveau ? Pourquoi pas retenter ? Je sais contrôler mon don, je ne ferai plus une si grosse erreur et j'en suis certaine. Isaac sera là pour m'aider quoi qu'il arrive. Après tout... Il m'en a jamais voulu pour ce qu'il s'est passé. C'est moi. Comme d'habitude. Isaac est maintenant mon époux, je porte officiellement son nom et être mère a toujours été l'un de mes plus grands rêves. Je viens d'en réaliser un : celui d'épouser l'homme dont je suis folle amoureuse. J'ai épousé Isaac. Maintenant je dois aller de l'avant, avec lui. J'ai besoin de lui. Il a le droit de réaliser un de ses rêves lui aussi, le droit de devenir papa. Tout comme moi, j'ai le droit de devenir maman. De foncer ma petite famille. Avec lui.

Alors après ce début de folle nuit, et croyez moi, ce n'est rien de le dire. Je me trouve debout, plantée devant le lit tandis qu'Isaac lui, se trouve dans la salle de bain. Je suis une femme comblée actuellement, mariée à l'homme que j'aime et il faut dire qu'avec ce qu'il vient de m'offrir, je ne peux que me sentir bien. La nuit est loin d'être terminé pourtant et j'ai bel et bien l'intention de remettre ça. Isaac le sait, il me connaît par cœur. Mais là, on vient peut-être de changer notre vie. Si l'accident n'a pas laissé trop de séquelles, peut-être bien que nous avions réussi à concevoir notre enfant à notre nuit de noce. Et j'ai bel et bien l'intention de mettre toutes les chance de notre côté, alors je marche à quatre pattes sur le lit, me rapprochant du mur, je dépose le dessus de ma tête sur le matelas et élance mes jambes contre le mur, faisant le poirier. J'ai certainement l'air d'une gamine actuellement mais je ne fais pas ça pour m'amuser... Non, je ne suis pas si folle. Mais en réalité je n'ai pas le temps d'attendre ne serait-ce qu'une seule minute, mon sang ne m'est même pas encore monté à la tête qu'à l'envers, je vois Isaac sortir de la salle de bain. « Isaac ! » dis-je, laissant tomber mes jambes afin de reprendre une position... normale. Je me tourne vers lui, gigotant ma tête pour dégager mes mèches de cheveux se trouvant sur mon visage. Il doit certainement me demander ce que je suis en train de faire. Instinctivement, je regarde le mur avant de reposer mon regard sur lui, me justifiant. « J'ai lu dans bébé magasine que faire le poirier après l'amour peut favoriser la conception... Aucune étude l'a prouvé mais... On ne sait jamais. » Oui... Peut-être que j'ai fait ça pour rien mais comme on dit, qui ne tente rien n'a rien, non ? « Et arrête de me regarder comme ça ! » Je le vois avec son petit sourire, hein ! Il n'a pas intérêt de se moquer ! « Tu peux vérifier, il n'y a pas de bouteilles sous le lit, j'ai encore toute ma tête. » terminé-je avec un fin sourire, replaçant correctement -ou du mieux possible, du moins- mes cheveux à l'aide de ma main droite. Je ne bois pas en cachette, non non... J'essaye juste de mettre toutes les chances de notre côté.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silverslow.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rhythme of love   

Revenir en haut Aller en bas
 
rhythme of love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG SD :: RPG :: Isamy-
Sauter vers: