RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 rp à faire et bouge toi c bon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:03

http://www.shaketheworld.net/t13115-unlucky-guy-ft-hyuk-jae

unlucky guy
ft. hyuk jae

T'es peut-être mal placé pour donner des conseils en amour. Non pas que tu as une vie amoureuse catastrophique, d'ailleurs, tu n'as même pas de vie amoureuse en ce moment. Et puis bon, même si tes histoires passées se sont subitement terminées, tu n'as pas non plus à te plaindre. Tu as été heureux, au moins, et t'aimerais bien le voir heureux ton pote. Il fait ce qu'il veut après tout, toi, tu lui apportes simplement ton avis, et si tu peux l'aider de cette façon... Parce que c'est vrai, quoi, qu'est-ce qu'il a a perdre en allant lui parler à cette femme? Il a l'air d'y penser un peu trop souvent, il ferait mieux de franchir le cap et d'aller lui parler, enfin ça, encore une fois, ce n'est que ton avis. Tu hoches légèrement la tête lorsqu'il confirme tes dires, et non, il n'a rien à perdre, lorsqu'on voit les choses d'un point de vue différent, c'est une toute autre histoire. T'es tout de même rassuré qu'il s'en rende compte, du moins... Au début, puisque ses inquiétudes reprennent vite le dessus. « Et puis t’imagines si elle s’enfuit quand je l’aborderai ? » Tu fronces les sourcils, non toi, tu n'avais pas imaginé cette possibilité. Soyons honnête, pourquoi elle s'enfuirait ? « Et puis t’imagines si elle est mineure ? je veux pas de problèmes moi. » Ça commence à te dépasser, tout ça, ça se verrait non? Et puis même si ça ne se voit pas, il le saura bien assez tôt, bien avant d'avoir des problèmes comme il le craint. « Et puis, si jamais je suis déçu ? » Il faudrait mieux qu'il arrête avant de s'imaginer autre chose, il part un peu trop loin pour toi là. Ouais, c'est vrai, t'es un garçon plus chill que la normale, tu te prends rarement la tête alors toutes ces questions sont pour toi... légèrement farfelues. « Je t'ai déjà dit que tu réfléchissais trop ? » Oui, sûrement, tu as déjà du lui dire par le passé, depuis le temps que vous vous connaissez tous les deux. Une sacrée différence entre vous deux d'ailleurs, t'es du genre à ne pas te poser de question, et Hyuk Jae, lui, s'en pose beaucoup trop. Non parce que, soyons honnête, il n'y a aucune raison qu'elle prenne la fuite? Concernant son histoire de l'âge, si elle est mineure, tu restes persuadé qu'il le saura bien assez tôt. Ou peut-être qu'il tente de se trouver des excuses pour ne pas franchir le cap ? Ou non, c'est Hyuk Jae, il réfléchit beaucoup trop. « Si tu comptes vivre à base de « t'imagines », t'as pas fini, crois-moi. » C'est vrai, quoi ! On ne vivrait plus, ou on passerait plutôt sa vie à se demander ce qu'il se serait passé « si on avait agit autrement », c'est ce que tu essayes de lui faire comprendre, alors tu reprends: « Non parce que sinon, on peut réfléchir autrement. » tu te redresses légèrement, avant de reprendre: « T'imagines si au contraire, tout se passe bien ? » il ne l'a pas supposé, ça, hm. « T'imagines si elle devient l'une de tes plus belles rencontres, peut-être même plus. » C'est un peu gros pour dire qu'elle sera sans doute la femme de sa vie mais... Qui sait, hein ? Encore une fois, il n'a rien à perdre en franchissant le cap. « Écoute, Hyuk, si tu y vas, tu en auras le cœur net. Je pense que si tu ne fais pas le premier pas, tu passeras beaucoup trop de temps à te demander ce qu'il se serait passé si tu l'avais fait. » Tu penches légèrement la tête sur le côté, ajoutant: « Et tu sais ce qu'on dit, vaut mieux vivre avec des remords qu'avec des regrets. » Cette phrase n'a jamais été aussi vraie.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Dernière édition par Thomas Lewis le Dim 29 Oct - 21:42, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:04

http://www.shaketheworld.net/t13185-tu-te-prends-pour-monsieur-invincible-yury

tu te prends pour monsieur invincible ?
ft yury & risae.
On ne peut pas vraiment t'en vouloir, si tu n'étais pas si confiant sur ta moto, tu aurais arrêté depuis bien longtemps. En fait, tu aurais arrêté depuis la mort de ta sœur. C'est vrai, tu étais jeune et tu avais tout pour effacer cette passion que tu as pour ces engins mais non, ça ne t'a jamais fait peur. Min Hee n'était pas habitué sur une moto, toi oui, malgré ton jeune âge. Alors c'est vrai que sur le moment, tu as peut-être pris trop ça à la légère. Quoi de plus étonnant venant de la part d'un jeune garçon comme toi qui ne se prend la tête pour rien ? Rien, effectivement. « Je n'ai pas envie d'entendre ça parce que je ne peux plus te croire. Ça fait combien de fois que je te le répète ? » Tu affiches une légère moue, oh oui, elle te le répète x fois mais ça ne change malheureusement pas ton avis. Enfin, pourquoi tu devrais avoir peur ? T'es persuadé qu'il ne t'arrivera rien. Jusqu'à ce qu'elle te précise enfin que tu as beau être confiant, sur ton véhicule, ce n'était pas le cas de tout le monde. Tu es bien placé pour le savoir, là, elle marque un point. Tu n'es pas seul sur la route, tu comprends par là que tu ne sauras pas la rassurer, même si elle parvient à accorder sa confiance à ta conduite, un accident est si vite arrivé... On se croit hors de danger, jusqu'au jour où il frappe. Tu baisses le regard un court instant, tu ne sais même pas quoi lui répondre, sans doute parce que tu sais qu'elle a raison et puis, tu commences à culpabiliser de ce que tu as pu faire. Mais au moment où tu relèves la tête, tu es surpris de ne pas croiser son regard. Non, elle tourne la tête, comme peinée, et agacée d'en être arrivée à cette discussion. Tu fronces les sourcils avant qu'elle reprenne enfin la parole. « C'est facile de dire que tout ira bien jusqu'au jour où ça passera mal. Mais soit. Fais ce que tu veux. » Ouais, ça y est. Tu comprends bien que tu ne parviendras pas à la rassurer en restant si détendu face à tout ça et puis soyons honnête: elle n'a pas tout à fait tort. Tu as beau avoir confiance en ta conduite, tu n'es pas seul sur la route, et tu peux comprendre ses inquiétudes. « Risae... » reprends-tu, te levant finalement de cette chaise de cuisine pour te diriger vers elle. Tu vous plonges dans un court silence, cherchant tes mots mais tu sais exactement ce que tu as à lui dire, alors tu reprends: « T'as raison, j'suis désolé. » Désolé, de quoi ? D'avoir roulé trop vite, oui, mais aussi d'avoir pris cette histoire beaucoup trop à la légère, tu ne pensais pas que ça allait l'atteindre à ce point, ni qu'elle voyait pas les choses de la même manière que toi. « Je ferai attention la prochaine fois, ça n'arrivera plus. » répètes-tu à nouveau, plus sincère que précédemment. Non pas que tu ne l'étais pas, non, tu n'avais juste pas conscience de tout ça. Et puis encore une fois, elle a raison, il faut que tu fasses attention car non, tu n'es pas le seul sur la route. Malheureusement, tu sais ce que ça fait de perdre un proche à cause d'un accident, Risae aussi d'ailleurs. Et puis, arrivé près d'elle, tu ne tardes pas à l'enlacer de tes bras, l'approchant de toi en lui offrant un câlin. Elle a l'air si inquiète et toi, tu te sens terriblement con, pour le coup... Et coupable, aussi. Tu n'aurais décidément pas dû rouler si vite.


Dernière édition par Thomas Lewis le Dim 29 Oct - 2:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:04

http://www.shaketheworld.net/t13265-sharing-our-pain-yuba


sharing our pain
yury &' bagheera

et pourtant, tu aurais pu la partager, ta peine. tu n'es pas le seul à avoir perdu minhee. tes parents ont perdu leur fille, ta petite sœur a perdu sa grande sœur, ton meilleur ami a perdu sa petite amie. mais toi, tu as mise cette distance. tu ne voulais pas, tu ne l'as pas fait exprès mais que pouvais-tu bien faire? tu étais bien trop dévastée par la perte de ta moitié. minhee, c'était ta sœur jumelle. oh non, tu étais clairement au fond du trou, tellement que tu as fini par rejeter tout le monde. sûrement persuadé qu'ils ne pourront pas t'aider. pourtant tu sais qu'ils souffrent eux aussi, mais tu ne peux malheureusement rien leur apporter, tu es devenu qu'une épave, après l'avoir perdu. le deuil, tu ne l'as pas encore fait, même pas après sept ans. et en réalité, tu doutes pouvoir le faire un jour. des années sont passées, oui, tu as appris à vivre sans elle mais minhee reste un sujet beaucoup trop sensible pour toi, ce n'est pas pour rien que tu te rends seul sur sa tombe, tu ne veux prendre aucun risque. tu sais comme tu peux te montrer distant et braqué quand ça la concerne, c'est la douleur, le manque, parce que t'en souffres encore. pourtant, quelque chose t'a poussé vers cette femme. de la curiosité ? non pas vraiment, ça fait simplement plusieurs fois que tu la vois ici mais tu n'avais encore jamais franchi le pas. comment ? il n'y a rien à dire de plus, n'est-ce pas ? pourtant, vous possédez le même regard, la même peine dans vos yeux, la même douleur, inutile de le dire, ça se voit, ça se ressent. et puis, bizarrement, tu te sens à l'aise. ouais, tu devrais te sentir plus à l'aise avec les personnes de ta famille, ou tes proches, mais ce n'est pas le cas. t'as beaucoup trop peur des réactions que tu peux avoir, de la douleur que ça peut provoquer en toi, parce qu'il y a tous ces souvenirs qui te frappent à chaque fois. c'est sans doute plus facile avec une inconnue, quelqu'un qui peut te comprendre sans te connaître réellement, du moins, pour le moment. c'est étrange, oui, mais t'as juste cette impression d'être à ta place, là où tu devrais être, pour une fois. « je t'ai déjà vu aussi, là bas. » instinctivement, tu détournes le regard vers l'endroit qu'elle t'indique: la tombe de ta sœur. tu restes là à la fixer pendant un court instant avant de baisser les yeux. mais lorsqu'elle reprend la parole, tu tournes à nouveau ton visage dans sa direction. « on préfère toujours être seul. bae dit qu'il faut savoir partager sa peine, que ça nous permet d'avoir moins mal. t'y crois toi ? » et là, ton regard se pose droit devant toi, sur cette tombe, où tu y lis clairement le nom de nam bae ju. t'es peiné, et sa douleur, tu peux toi-même la ressentir. si tu y crois ? ça pourrait expliquer tes réactions, ces dernières années. « je crois surtout que si on a vraiment envie d'être seul, alors on le reste. » tu acquiesces doucement d'un geste de la tête, elle a raison, après tout. mais tu ressens ce besoin de ce libérer de ce lourd poids qui te pèse, tu ne sais juste pas comment, toi qui t'isole et évite le sujet à chaque fois. peut-être que ce soir, tu pourras essayer de le faire, avec cette inconnue. « je sais pas... » reprends-tu, buvant une gorgée de la briquette qu'elle t'a donné. enfin, si, tu le sais. après avoir avalé quelques gorgées, tu prends une discrète inspiration, avant de reprendre finalement la parole: « il doit avoir raison. » avoues-tu, finalement. tu marques une courte pause, parce que tu le sais, tu commences à t'aventurer sur une pente dangereuse. « ça va bientôt faire sept ans que j'ai perdu ma sœur jumelle, que je reste seul. » du moins, que tu ne partages pas ta peine. tu te confies à elle, et bizarrement, c'est plus facile que tu ne l'aurais cru. tu poses alors ton regard sur elle, un mince sourire timide et attristé sur les lèvres. « et je me sens toujours aussi mal. » le temps passe, oui, mais ta douleur ne se dissous pas pour autant. peut-être parce que justement, tu restes toujours seul avec ces démons qui te hantent.

Made by Neon Demon


Dernière édition par Thomas Lewis le Dim 29 Oct - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:07

http://www.shaketheworld.net/t13452-more-you-fight-more-you-like-feat-yury


More you fight, more you like
Feat Yury

Ouais, sur le moment, tu ne comprends pas ce qu'il se passe. Tu étais là à discuter tranquillement avec tes amis et voilà que ta cousine t'embarque de manière très peu délicate, avouons-le. Qu'est-ce que tu as à lui dire ? t'en sais rien.. Enfin, ça ne te vient pas tout de suite. Alors tu lui dis que tu l'aimes, parce que c'est vrai, tu l'aimes ta cousine, tu n'as d'ailleurs aucun mal à lui dire même si tu doutes que ça soit la réponse qu'elle attendait. « Yah ! C’est marqué stupide sur mon front. Je t’ai déjà dit que ce genre de phrase ne fonctionne plus sur moi » Tu affiches une moue désolé. Oui, tu sais que ça ne marche plus cette technique mais pour le coup, tu ne sais même pas de quoi elle veut parler. Peut-être de ta rupture avec Ji Hyun ? C'est ce que tu lui sous-entend, à moins que tu aies fait une autre connerie? Tu commences à le croire quand elle commence à bégayer et à cligner des yeux, comme si elle était surprise.... Bon, au moins elle sera au courant, tu devais lui en parler de toute façon. « Attends . . . pause » Et tu l'observes, faire quelque pas, elle commence à te donner le tournis mais tu attends patiemment qu'elle reprenne la parole. « Comment ça tu as rompu avec elle ? Enfin... je me doute bien de la raison, parce que de ce que j’ai entendu tu n’as pas été très fidèle » Elle te menace te pointant du doigt, tu lances d'ailleurs un regard vers ce dernier, te reculant par pur réflexe. Ok ok... C'est donc bien de ça. Mais tu fronces les sourcils, qu'est-ce qu'elle a entendu au juste ? Bon d'accord, tu as embrassé ta meilleure amie mais quand même, tu n'as pas couché avec, tu commences à croire qu'on raconte ça absolument partout. « TOI ! YURY !!! Tu as été . . . infidèle ! » Seol t'engueule, tu sais qu'elle n'aime pas l'infidélité, d'ailleurs toi non plus. Ce n'est pas pour rien que tu as tout avoué à Ji Hyun a propos de ce baiser. « Non! » te défends-tu, avant de reprendre, moins franchement. « Enfin... Pas totalement. » ouille, ça risque de ne pas lui plaire ça. Heureusement qu'elle tente de se calmer un peu pour te demander enfin ce qu'il s'est passé. Tu prends à ton tour une profonde inspiration. « Écoute, tu savais que ça n'allait vraiment plus entre elle et moi. » Ce n'est pas une excuse non, tu ne te cherches pas d'excuse mais tu rappelles simplement les faits. « Et on s'est disputé, encore une fois. Alors je suis allé voir Sara... Pour me changer les idées, me détendre et on s'est embrassé. » Tu crains un peu sa réaction, c'est pour cette raison que tu reprends très vite. « Mais c'est tout! On a pas couché ensemble. J'ai arrêté avant que ça dérape... On avait beaucoup trop bu, je sais pas ce qu'il nous a pris. » Non parce que clairement, tu ne ressens rien envers Sara. En tout cas, pas de sentiments amoureux... Mais peut-être toute cette histoire encore fraîche dans ta tête, et ce ras-le-bol, mélangé aux effets de l'alcool. « Après ça, j'ai tout dit à Ji Hyun. On avait beau se disputer pour rien, je n'allais pas lui cacher une chose pareil. » Bah non, t'es pas un connard, bien que des rumeurs doivent sans doute le dire... Si les rumeurs te font passer pour un infidèle. « Du coup, on a décidé d'arrêter les dégâts. » Tu plisses les lèvres, attristé de lui annoncer ça. Tu étais heureux avec elle mais soyons honnête, vous aviez tout perdu. Votre amitié, l'amour s'est estompé, vos disputes ont tout ravagés.




Dernière édition par Thomas Lewis le Mar 31 Oct - 0:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:09

http://www.shaketheworld.net/t14258-don-t-you-dare-run-away-from-me-again-yury


don't you dare run away from me again
yury & mihee

c'est vrai, tu l'évitais mihee. on ne peut pas réellement t'en vouloir, elle t'apporte malgré elle beaucoup trop de souvenirs douloureux pour toi. ce n'est pas de sa faute, ce n'était pas elle que tu fuyais mais ces souvenirs. évidemment qu'elle ne pouvait pas le deviner même si elle le savait, que tu souffrais, tu souffres encore, tu te braques. par contre, tu ne t'attendais pas à apprendre tout ça, mihee a eu des sentiments pour toi par le passé ? ah non, tu n'as rien vu, tu ne t'es jamais même douté que tu pouvais l'intéresser... pas une seule seconde. tu n'es pas du genre à le remarquer en temps normal, mais elle a sans doute bien du le cacher, t'en sais rien, tu pouvais être assez aveugle pour ne rien voir. il suffit d'y lire la surprise sur ton visage, le choc que ça provoque en toi, inutile de débattre: tu étais tellement loin de te douter. alors quand elle te parle de tes clés de moto, tout s'explique d'un seul coup et tout s'éclaire dans ton cerveau. c'était elle? « oui c’était moi. » soyons honnête: tu es bien trop détendu comme garçon pour te prendre la tête pour des histoires de clés. oui, il y a des fois où tes clés disparaissaient sans raison, il n'y avait même aucune explication à ça, mais tu avais beau râler, lorsque tu les retrouvais, tu ne cherchais pas plus loin. tu ne cherchais aucune explication à ces disparitions soudaines, inexpliquées. tu aurais peut-être dû. « t’as pas à t’excuser. c’est pas ta faute si je suis tombée amoureuse de toi à l’époque. » tu baisses les yeux un court instant, peut-être, oui, mais tu ressens quand même ce besoin de t'excuser. de ne pas l'avoir vu ? sans doute, oui, mais aussi parce que tu crains de l'avoir faite souffrir. mihee était quand même la meilleure amie de ta sœur jumelle. tu ne sais même pas quoi lui répondre sur le moment, tu réfléchis, mais rien ne vient. que peux-tu répondre à ça ? tu ne pensais pas... « que tu m’intéressais ? » reprends t-elle, après avoir lâché un rire jaune. tu relèves ton regard, le plantant dans le sien, craignant de refaire face à ces douloureux souvenirs mais là, tu ne peux plus vraiment fuir. « yury, t’intéressais toutes les gamines de notre âge. t’as toujours été canon et même maintenant c’est encore le cas. » c'est flatteur, oui, tu aurais pu être flatté si ce tourbillon d'émotions négatifs ne te noyait pas. là, t'es gêné, tu ne sais même pas quoi faire, quoi dire, où te mettre, t'as peur de faire une connerie, comme d'habitude. « si ça peut te rassurer, personne ne le savait… » par personne, elle doit parler de minhee. t'es à la fois soulagé qu'elle ne dise pas son nom, mais à la fois craintif de t'aventurer dans cette conversation. ce n'est pas pour rien, que tu la fuyais. « min hee non plus n’était pas au courant. » et là, tu te braques. tes muscles se contractent sans même que tu t'en rendes compte, en fait, tu es en train de te canaliser. ouais, ça te fait toujours autant mal, tu ne supportes pas d'entendre son nom et c'est atroce pour les gens qui ne savent pas, qui n'ont rien demandés, ce n'est pas pour rien que tu te canalises à l'heure actuelle. tu fermes même les yeux un court instant, repoussant cette douleur comme tu le peux mais impossible, ça te tue, ça te déchire. entendre son nom, ça provoque cet électrochoc en toi que tu ne sais jamais contrôler. « ne prononce pas son nom. » lui dis-tu, rouvrant à nouveau les yeux. pitié, non, ne le redis pas. « je veux pas en parler, je veux pas parler d'elle. » elle doit le voir que tu en souffres encore, et si ce n'est pas le cas, alors elle le verra dans tes yeux. ton regard... c'en fait froid dans le dos, tant de souffrance. tu la quittes même du regard, venant le poser sur un point invisible au sol. t'as peur d'exploser, tu serres les dents, t'as l'impression de ne pas t'en sortir, encore une fois, peiné de te retrouver dans un tel état. alors tu as ce même réflexe, toujours... ce même réflexe, tu secoues brièvement la tête, t’éclipsant comme un voleur. tu attrapes brutalement la poignée de porte, l'ouvrant, et tu sors d'ici. espérant échapper à cette douleur qui pèse sur ton cœur.
 


#kerushirei


Dernière édition par Thomas Lewis le Lun 30 Oct - 23:55, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:09

http://www.shaketheworld.net/t14822-i-don-t-know-what-to-do-akiko-yury

i don't know what to do
akiko & yury

tu ne sais définitivement pas ce qu'il t'a pris. tadashi. tadashi. tu as couché avec tadashi. tu te répètes ces paroles comme si elles pouvaient t'apporter des réponses mais non, tu n'as aucune réponse. tout ce désir, tu ne l'expliques pas, tu ne comprends pas, ça t'es tombé dessus sans que tu le vois venir. tu ne peux pas le nier, tu l'as poussé à bout, tu voulais en avoir le cœur net: est-ce qu'il allait faire exploser cette tension sexuelle encore inexpliquée qui s'était installé entre vous ? est-ce qu'il aurait osé ? tu as la réponse maintenant, oui, il a osé, mais toi... tu t'es laissé faire. tu en avais réellement envie, ça non plus tu ne peux pas le nier, tu n'es pas totalement dans le déni quand à ce que tu as ressenti hier soir. le pire? tu as pu y lire dans ses yeux la réciprocité de cet échange, son regard, il te consumait sur place, et toi, tu t'es laissé aller. tu étais son jouet, il pouvait bien faire ce qu'il voulait de toi que tu l'aurais laissé faire, pire, tu voulais l'être, son jouet. « non mais attends, depuis quand t’es gay ? » tout ce qui sort de ta bouche est un râle, t'es pas gay, t'es déjà sorti avec des femmes et puis elles t'attirent... les mecs, non, bisexuel ? oh putain, t'en sais rien, tu ne vas pas commencer à te prendre la tête à ce sujet, ou du moins, pas tout de suite. un problème à la fois, ton changement d'orientation sexuelle attendra. mais c'est vrai que tu as explosé entre les mains de ta cousine, elle ne devait sans doute pas s'attendre à une telle annonce ni même à ce que tu couches avec un mec. ouais, ça commence à faire beaucoup. non seulement tu n'avais jamais couché avec un gars, en plus, tu choisis tadashi: ton meilleur ami, mais pas que ton meilleur ami, non, l'ex petit ami de ta sœur jumelle. celui dont elle était folle amoureuse, ça commence à faire beaucoup à encaisser, à digérer. tu ne sais même plus, t'es perdu, tu n'arrives même plus à discerner le bien du mal, on peut le voir à ton état. toi qui ne te prend jamais la tête, là, tu es devenu une toute autre personne tant tu paniques. sans blague, tu as des réactions similaires à un enfant qui vient de faire une grosse bêtise et tu ne t'en rends même pas compte, comme par exemple, lorsque tu lui demandes si c'est mal. ça l'est? tu cherches à être rassuré oui, mais surtout à savoir si c'est vraiment mal, ou si ce n'est que ta conscience qui t'enterre à petit feu. alors quand tu entends ce « non » de sa part, tu te sens légèrement soulagé, c'était exactement ce que tu avais besoin d'entendre oui, même si ça ne change rien. elle vient même te secouer comme si ça pouvait te remettre les idées en place. « arrête un peu de dire des conneries, tu veux bien. » des conneries ? peut-être pas ! dans ta tête, tu as toutes les raisons de paniquer... ouais, dans ta tête. tu la quittes du regard, baissant le regard un court instant avant qu'elle vienne remonter ton visage dans sa direction afin de planter son regard dans le tien. « arrête de t’en vouloir yury. » tu dois bien avoir le regard d'un chien battu à l'heure actuelle, tu aimerais, ne plus t'en vouloir. ces mots te font du bien malgré tout, ce n'est plus la voix de ta mauvaise conscience qui parle désormais. « tu n’as rien fait de mal d’accord. ça arrive de laisser ses pulsions et ses désirs prendre le dessus. » tu essayes de ne plus trop paniquer, réfléchir correctement et sans laisser tes craintes prendre le dessus. techniquement, elle a raison... ouais, elle a raison, mais ça te fait flipper, les conséquences que ça aura sur votre amitié, t'es pas prêt à les affronter. « ça va pas te plaire ce que je vais dire, mais faut que quelqu’un le fasse et je suis prête à ce que tu me détestes. parce que je tiens à toi et que je veux ton bonheur. » ton coeur se resserre dans ta poitrine, tes sourcils se froncent d’inquiétude. quoi ? pourquoi ? tu t'apprêtes à flipper mais tu ne sais même pas pourquoi. tu penses même qu'on peut y lire de la pitié dans ton regard, tu la supplierais presque de ne pas frapper trop fort. « min hee est morte, yury. faut que tu te fasses une raison. faut que tu avances maintenant. » une lame en plein cœur te ferait sans doute moins mal, tellement que tes sourcils se froncent, ta bouche s'entrouvre même un court instant alors que tu te sens t'effondrer. tu as ce réflexe de te reculer dans ton pauvre lit. tu le sais, qu'elle est morte, mais entendre son prénom te fait toujours autant mal, entendre cette phrase? c'est pire que tout. tu ne lui en voudras jamais pour ce qu'elle vient de faire, c'est simple, c'est ta cousine, akiko. tu sais qu'elle ne te veut aucun mal, qu'elle ne cherche pas à te faire du mal... elle a raison, mais tu ne peux pas t'empêcher de te braquer. aucun son n'est foutu de sortir de ta bouche pendant un court instant. « aki ! » c'en est presque un cri de souffrance. « alors si tadashi te plait, et c’est sûrement le cas, sinon tu réagirais pas comme ça, et bien fonce… » tu as bien du mal à faire monter l'information à ton cerveau: soyons honnête, t'es encore bien trop dévasté par ses paroles. ta plaie est à vif. « dis pas ça.. » c'en est presque une supplique. elle a raison peut-être, mais ça te fait du mal, tu détournes même le regard pour le poser sur un point invisible sur le sol, ça, avant de passer tes mains sur ton visage. tu retiens tes larmes, tant ça te détruit. ouais, elle n'est plus là, tu le sais, mais tu ne l'accepteras jamais. habituellement, tu aurais sans doute criser ou plutôt, non, quitter les lieux. comme à chaque fois, tu évites. mais là tu ne peux plus rien éviter, depuis hier soir, tu es face à tes plus grandes craintes. « je sais pas aki... j'en sais rien. » t'es peiné mais tu tentes tout de même de lui répondre, tu ne sais même plus mettre de l'ordre dans tes idées, dans tes envies. « tadashi a toujours été mon meilleur ami. » ton meilleur ami? depuis quand on ressent-on autant de désir pour son meilleur ami? ouais, ce n'est définitivement pas normal. tu trouves quand même le courage de retirer tes mains, les plaçant autour de ton ventre comme si tu pouvais te protéger, ou alors, parce que cette barre au ventre commence à te faire un peu trop souffrir. « c'était... étrange... ce que j'ai ressenti... » c'est le moins que l'on puisse dire.

Made by Neon Demon


Dernière édition par Thomas Lewis le Lun 30 Oct - 23:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   Dim 29 Oct - 2:09

http://www.shaketheworld.net/t14871-symphony-yury



EVERYDAY YOU'RE HERE I'M HEALING
ft. yurybb ♥

I can't find the key without you. And when you’re gone, I feel incomplete, so if you want the truth, I just wanna be part of your symphony

Ce n'est clairement pas ta période de l'année. Comme chaque fin d'année, en fait. Si tu pouvais bannir les mois d'Octobre de ta vie, tu le ferais sûrement. Le mois de ton anniversaire, de votre anniversaire, mais il est là le truc, tu en oublies ton propre anniversaire. Non, dans ton esprit, c'est son anniversaire, ce n'est plus le tien. Parce que oui, ça fait sept ans que tu ne fêtes plus ton anniversaire, depuis qu'elle n'est plus là, ce jour est un jour beaucoup trop difficile pour toi et tu le ressens fortement à cette période de l'année. Tu sais que tu vas passer l'une des pires journées de ta vie. Tu ne fêtes pas ton anniversaire au même titre que les autres personnes de ton âge, toi, le jour de ton anniversaire, tu t'isoles. Tu t'isoles parce que c'est préférable pour toi de te couper du monde, pour toi et pour les autres aussi. Tu es tellement déboussolé. Tous ces souvenirs te reviennent, elle hante tes pensées, tu n'as pas encore fait le deuil de ta sœur jumelle et tu doutes pouvoir le faire un jour. Et puis, ça veut dire quoi faire le deuil au juste? Accepter sa mort? Soyons honnête, tu n'accepteras jamais cette cruelle façon qu'on a eu de te retirer ta moitié. Alors les mois d'octobre, c'est ça, c'est la crainte d'arrivée à ce jour et au plus tu t'y approches, au plus tu te sens mal, tu crains ton état, comme chaque année. Et cette année ne fait pas exception à la règle, pourquoi d'ailleurs? Rien n'a changé, tu es toujours aussi dévasté par sa mort, elle te manque toujours autant, ça te fait toujours aussi mal. Tu ne t'isoles pas que cette journée d'ailleurs, mais quelques jours avant, dès le début du mois, ça commence. Tu ne le fais pas exprès cela dit, tu ne sais pas si ça vient de ton état, de cette date que tu crains mais tu as l'impression qu'on te maudit, au mois d'Octobre.

Il est tard, 21h, tu te trouves dans une salle de musique afin d'y récupérer une clé USB que t'y avais oublié quelques heures plus tôt. Une clé USB qui contient certaines de tes nouvelles instru, une clé USB que tu aurais pu perdre mais ça ne t'aurait pas vraiment étonné, en réalité. Maudit mois d'octobre. Mais à croire qu'il n'est pas si maudit ce mois puisqu'elle était toujours à la même place. Tu t'empresses alors de t'en saisir et de sortir de la salle alors que certaines notes de piano te font tendre l'oreille. Un brin curieux, tu laisses tes pas te guider vers ces notes jusqu'à apercevoir une salle de musique, une porte entrouverte. Tu t'approches doucement de cette dernière jusqu'à apercevoir Jia Li, et là, ton visage se décontracte aussitôt, on peut même apercevoir un fin sourire apaisant sur tes lèvres alors que tu t'adosses contre ce mur derrière toi, sans lâcher ton regard d'elle. Elle ne t'a pas vu, et tu doutes qu'elle te voit, en fait, tu ne comptes pas vraiment la déranger mais pendant un court instant, tu restes là à apprécier la musique, elle t'apaise. C'était l'un de vos nombreux points communs, le piano, la musique. Pourtant, tu dois rentrer chez toi. Tu ne peux pas rester là, effrayé à l'idée de croiser Tadashi ou même une autre personne, car non, tu n'as pas envie de faire semblant aujourd'hui. Alors après de longues minutes à l'observer et à apprécier cette douce mélodie, tu daignes à décoller ton dos de ce mur, doucement, pour ne pas l'alarmer ni même qu'elle te voit, tu n'as pas envie de la couper dans un tel élan, alors que tu finis par quitter les lieux... Enfin, c'était ce que tu comptais faire.

Tu ne fais pas spécialement attention quand tu entends ces étudiants se marrer, en fait, tu ne les avais même pas vu... Les premières minutes, puisque tu finis par tourner ton visage dans leur direction, alors que tu passes presque le seuil de la porte, prêt à partir. Tu viens froncer les sourcils, remarquant qu'ils se trouvaient exactement où tu étais il y a quelques minutes à peine: en train de la regarder, elle. « Eh ! ». Jusqu'à ce qu'ils prennent la fuite, comme s'ils venaient de faire un sale coup, tu ne mets pas plus de temps à réagir et à te diriger de nouveau vers la porte tandis que tu entends Jia Li cogner derrière cette dernière. Ils l'ont vraiment enfermé là-dedans?! Tu as ce réflexe débile d'essayer d'ouvrir plusieurs fois la porte, mais rien à faire. « Jia Li, bouge pas, je vais te sortir de là. » Tu te tournes vivement vers là où se trouvaient ces personnes, aucune clé en vue. Parce qu'en plus, ils sont partis avec. Tu soupires non discrètement, dû à la colère qui t'envahie subitement, quelle bande de connards. Faire ça à Jia Li. Mais qui est cette fille, pour toi ? C'est simple, elle a une place spéciale dans ton cœur. Ton ex petite-amie, avec une histoire peu commune mais quand bien même, tu étais bien avec elle. Du temps a peut-être passé mais elle reste Jia Li. Tu ne pourras jamais l'oublier, ni elle, ni ce que vous aviez vécu tous les deux, ou faire comme si elle n'existait pas, tu l'aimes beaucoup trop pour ça même si ce ne sont plus ces mêmes sentiments qui vous lient, ces sentiments ont forgés cette relation forte, que vous avez aujourd'hui.

Heureusement que tu connais les lieux comme ta poche, puisque après quelques secondes de recherche, tu ne tardes pas à te diriger vers une autre salle où se trouve le double de clés de certaines pièces, tu t'en saisies d'une, revenant près de la porte, tu ne mets que très peu de temps à l'ouvrir. Tu pousses alors la porte, Jia Li devant tes yeux, tu reprends aussitôt la parole. « Ça va ? » lui demandes-tu, les sourcils froncés par l'agacement. Parce que non, on ne touche pas à Jia Li.


✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rp à faire et bouge toi c bon   

Revenir en haut Aller en bas
 
rp à faire et bouge toi c bon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bébé qui s'agite énormément !
» levier de vitesse qui bouge !!!comment faire?
» comment faire pour qu'une image bouge lorsque le curseur la touche ?
» Faire disparaître les pores voyants...
» Que faire avec des coings ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG SD :: Autre :: CORBEILLE-
Sauter vers: