RPG
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RP A POSTER PLUS TARD PARCE QUE FLEMME FRANCHEMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Thomas Lewis

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: RP A POSTER PLUS TARD PARCE QUE FLEMME FRANCHEMENT   Dim 19 Mar - 18:44

http://www.shaketheworld.net/t11738p10-innocence




I   N   N  O  C  E  N  C  E
Heureux à la vie, à la mort?


Ses mots résonnent encore dans ta tête, tu te sens heureux et tellement comblé que tes lèvres n'arrivent plus à supporter cette distance, alors tu approches ton visage du sien, lui déposant un tendre baiser qui lui fera sans doute ressentir tout ce que tu ressens, toi aussi. Tu ne sais définitivement pas ce que tu ferais sans elle, maintenant qu'elle est entrée dans ta vie, tu ne parviens plus à l'imaginer sans elle à tes côtés. Vous n'avez que dix-neuf ans mais pourtant, tu le sens, Haewon n'est pas qu'une amourette de jeunesse. Elle ne peut pas l'être, tu es dingue d'elle, fou d'elle, de son corps, de ses lèvres et de tout ce qu'elle t'apporte. Elle te rend tellement heureux, oui, Haewon et toi... c'est un coup de foudre, et dire que tu ne pensais pas ça possible, en réalité tu ne t'es jamais posé la question, croyais-tu vraiment au coup de foudre ? Peut-être bien... Ou peut-être pas, en tout cas l'histoire que tu vis aujourd'hui avec Haewon, jamais tu n'aurais cru ça possible. Oui, ça te prouve que le coup de foudre existe bel et bien, et qu'il vous a tous les deux frappé.

Toi aussi tu l'aimes, tu l'aimes énormément mais pourtant tu n'as pas trouvé le courage de lui répondre. Est-ce une bêtise de ta part ? Sans doute oui, après tout si tu l'aimes... Pourquoi ne pas lui dire ? Tu ne sais pas, tu t'es senti paralysé, surpris. La manière dont tu l'embrasses doit sûrement la rassurer. C'est vrai qu'aucune autre fille te l'avait dit avant Haewon, aucune. Alors toi, Sang Ae, tu avais appris à aimer en silence, à le prouver avec des gestes, des actes et non des paroles c'était comme cela que tu fonctionnais, tu n'as pas su le dire mais de nouveau, tu l'as prouvé. Pourtant, ça te reste sur le coeur, tu as besoin que ça sorte, tu as besoin de lui dire, qu'elle le sache. Mais quand elle te regarde, tu ne peux t'empêcher de sourire... Même les regards que vous vous échangez sont profonds, ils signifient beaucoup. Oui car même si tu ne lui dis pas clairement, tu es certain qu'elle puisse le lire dans ton regard... Je t'aime aussi, Haewon.

Elle vient se loger contre toi, à cet instant tu ne penses pas pouvoir être plus heureux... mais elle reprend très vite la parole, elle t'avoue qu'elle n'a pas envie de partir, toi non plus tu n'as pas envie qu'elle parte et pourtant, il va bien falloir. Tu n'es pas un garçon égoïste même si tu peux l'être concernant Haewon, tu sais qu'elle a besoin de revoir sa famille et surtout, sa famille a besoin de la revoir, ce n'est qu'une semaine, ça devrait aller non ? Ta main vient se loger dans ses cheveux que tu caresses délicatement. « J’veux rester ici, avec toi. » Un mince sourire commence à se dessiner sur tes lèvres, « J’aime être avec toi… » Tu plonges ton regard dans le sien tandis qu'elle conclut finalement « Tu me rends heureuse. »
Tu retires ce que tu as dit, tu pouvais te sentir plus heureux, plus comblé encore. Parce qu'il s'agit d'Haewon, elle réussit là où les autres ont échouées.

Tu restes là, à l'observer pendant quelques secondes. Tu n'as pas vraiment envie d'installer un silence alors même si tu peux continuer de l'admirer pendant des heures, tu reprends enfin la parole. « Ça va te faire du bien de revoir ta famille, Hae... Et à eux aussi. » Tu lui souris doucement, ouais... Tu aimerais jouer les égoïstes et la garder près de toi mais tu ne peux pas. Tu penses à elle et sa famille. « Moi aussi j'aime être avec toi... » souffles-tu, ton regard se baissant un court instant sur ses lèvres. Cela te parait évident, pourtant, tu n'es pas sûr qu'elle puisse s'imaginer à quel point tu as besoin d'elle, d'ailleurs, tu reprends aussitôt. « J'ai trop besoin de toi. » Un mince sourire se dessine au coin de tes lèvres, tu reprends rapidement. « Tu crois qu'il y a moyen que je me cache dans ta valise ? Je sais, je suis grand mais... Je pense qu'on peut s'arranger... Si on me coupe les jambes par exemple. » Ton sourire se transforme en un sourire amusé, tu ne plaisantes qu'à moitié car si tu le pouvais... Tu te cacherais réellement dans sa valise. Mais tu reprends, plus sérieusement « Je n'aime pas être loin de toi... Tu me rends heureux toi aussi, je n'arrive plus à me passer de toi. » Tu baisses les yeux un court instant, pensif... Non, tu n'arriverais plus à te passer d'elle.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: RP A POSTER PLUS TARD PARCE QUE FLEMME FRANCHEMENT   Mar 28 Mar - 5:34

http://www.shaketheworld.net/t12074-lullaby#512968



L U L L A B Y
et l'enfer avait fini par gagner, par la gagner


Les contes de fées n'existent pas, la réalité est décevante. Pourtant, vous avez tout pour être heureux, tu l'as trouvé, elle, ton grand amour et tu ne comptes pas la lâcher. Tu es si jeune pourtant mais ce que  tu ressens pour elle est belle et bien là. Encrée dans ta chair, dans ton sang, dans ton cœur. Toi, tu fais tout ce qui est en ton pouvoir pour prendre soin de son cœur... Coeur désormais brisé, tu le vois dans ses yeux ce qui a pour effet de briser le tien par la même occasion, il termine en miette en la voyant dans cet état. La vie est faite ainsi, il suffit que vous soyez heureux pour qu'elle vous rappelle à l'ordre, elle lui a arraché sa sœur et toi, tu ne peux lui rendre, tu ne peux faire l'impossible mais même faire l'impossible, tu aimerais en être capable. Car il s'agit d'Haewon et tu irais décrocher la lune pour elle. Te voilà, impuissant, avec ta petite amie brisée dans les bras. Ça te déchire, ça te fait encore plus mal que des dizaines de coup de poings dans la gueule, tu as cette impression qu'on t'arrache le cœur, pourquoi lui faire ça ? Pourquoi Haewon souffre t-elle alors que s'il y a une personne qui mérite tout le bonheur du monde, sur cette foutue planète, c'est bien ta petite amie.

Elle s'agrippe à ton t-shirt mais tu ne la lâches à aucun moment. Haewon, tu ne la lâcheras jamais, peu importe ce qu'il se passe. Tu lui tiendras toujours la main. Elle tombe, tu la relèveras... Tu tombes, tu te relèveras, pour elle, pour ne pas la faire sombrer avec toi. Et cette fois-ci c'est elle qui est à terre, elle qui est brisée et toi, tu t'apprêtes à y donner toute ton énergie, toute ta force, tout ton courage pour être à la hauteur, pour être là pour elle. « J'la verrai plus... » Ton cœur se transperce par des centaines de piques. Non... Pas ça. Tu fermes doucement les yeux sans pour autant t'éloigner d'elle, tu la serres contre toi aussi fort que possible. Que peux-tu bien lui dire ? Évidemment que tu comptes être là mais tu aimeras agir, lui rendre sa petite sœur et s'il y avait ne serait-ce qu'un seul moyen pour que tu y parviennes, tu ne réfléchirais même pas une seule seconde. Tu foncerais. Tu tiens ta petite amie détruite dans tes bras et tu ne peux strictement rien faire, tu te demandes même s'il y a pire comme sentiment. Ta gorge se noue mais tu n'as pas le temps de répondre quoi que ce soit qu'elle écarte son visage du sien, elle le saisit entre ses douces mains, tu plantes son regard dans le sien. « Oui. Tu es là... Tu es là. » Elle trouve la force de te répondre mais aussi, de te sourire. Sourire qui n'a évidemment rien de joyeux... C'est un sourire brisant auquel tu dois faire face. Mais elle le fait. Tu te demandes comment cette femme, la tienne, parvient à être aussi courageuse, aussi forte. C'est Haewon... Même toi tu n'y arrives pas, tu n'as même pas la force de sourire aussi tristement soit-il, tu ne peux pas. Tu as le cœur en miette de voir Haewon dans cet état mais tu vas devoir affronter ça.

Elle te fixe de ses yeux brillants et toi, tu te sens comme un con. Tu ne sais pas quoi faire pour elle et pourtant, tu serais capable de beaucoup de choses... Pour ne pas dire, absolument tout. Puis vient ce moment où ta petite amie manque de tomber, elle se retient à tes épaules mais toi, tu as le réflexe de la rattraper, tu la gardes debout, tout comme tu comptes le faire à partir de maintenant... La garder debout. Ne pas la lâcher. Elle tombe de fatigue, évidemment que tu t'inquiètes, elle a besoin de repos et puis, tu n'oublies pas qu'elle est diabétique... Tu es du genre à t'inquiéter pour rien mais tu sais cette fois que c'est loin d'être le cas. Alors tu ne perds plus une seconde, tu passes tes bras sous ses cuisses et la soulève, la tenant dans tes bras. « Doucement... » dis-tu, d'une petite voix. C'est la priorité pour le moment, qu'elle se repose ou tout au moins, qu'elle repose son corps, alors très vite, tu l'amènes jusqu'à sa chambre.

Tu la déposes sur son lit, tu prends même le temps de la couvrir de ses draps, toujours aussi silencieux. Cette douleur te brise et te rend silencieux, mais une fois chose faite, tu viens t'asseoir près d'elle... Et tu la fixes. Tu l'observes d'un regard qui se veut rassurant mais on peut y lire toute cette inquiétude qui t'envahit, tu ne parviens pas à le cacher mais tu essayes. Ta main s'approche doucement de son doux visage, puis d'un geste tendre, tu viens lui caresser la joue. Et dire qu'il y a encore quelques jours, Haewon et toi vivez un rêve heureux... Ton regard se plonge dans le sien, et tu finis enfin par rompre le silence. « Tu as besoin de te reposer un peu... » Tu marques une courte pause puis reprends « Je ne bouge pas d'ici. » Peu importe ce qu'elle puisse te dire, tu ne comptes pas partir, tu ne comptes pas la laisser ici même si elle parvient à fermer l'oeil, et le ton que tu emploies montre clairement qu'aucune parole ne te fera changer d'avis. Ta seconde main vient se déposer contre sa seconde joue, son visage se trouvant désormais dans tes mains, tu approches le tien toujours sans la quitter du regard. Non, c'est droit dans les yeux que tu lui avoues enfin. « Je t'aime. » Tu es brisé, tu aurais aimé lui dire dans d'autres circonstances mais ça te fait du bien, tu avais besoin de lui dire et elle avait sans doute besoin de l'entendre. D'ailleurs tu ne t'arrêtes pas là, ton visage s'approche jusqu'à que tu puisses lui offrir un tendre baiser, brisant cette légère distance qu'il y avait entre vos deux visages. Tu finis par mettre fin au baiser sans pour autant reculer tes lèvres des siennes, tu lui chuchotes de nouveau. « … Je t'aime. » Comme si tu avais besoin de lui dire encore et encore. Tu ouvres les yeux, plongeant ton regard dans le sien. « De tout mon cœur. » aussi brisé soit-il de la voir dans cet état, en miette, brisé... mais il est à Haewon. Après tout, peu importe l'état dans lequel il se trouve, il continuera de battre grâce à elle.

Tu t'écartes, lui attrapant la main et la serrant aussi fort que possible comme pour lui montrer que tu es là, que tu le seras toujours. Tu continues de la regarder, c'est horrible, c'est insupportable de la voir dans cet état, de la voir souffrir, chaque seconde est pire que la précédente mais tu te dois d'être assez fort pour vous deux, pour la relever et la sortir de cet enfer. Et tu vas le faire, sans quoi, c'est toi qui ne parviendra jamais à te relever. « Tu as besoin de repos, si tu as besoin de quoi que ce soit d'autre... Dis-moi. » Tu es là, elle le sait bien, tu approches ton visage du sien, lui déposant un tendre baiser sur front avant de te rallonger à côté d'elle. Tu ne lui lâches la main à aucun moment, tu te contentes de la serrer dans tes bras, tu as besoin de la sentir à tes côtés, de sentir sa chaleur... Et aussi, par ce biais, lui montrer qu'elle n'est pas seule et que tu seras là, avec elle, pour traverser cette épreuve, aussi difficile soit-elle.

♡ ♡ ♡
MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas Lewis

avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 14/10/2016

MessageSujet: Re: RP A POSTER PLUS TARD PARCE QUE FLEMME FRANCHEMENT   Sam 13 Mai - 18:09

http://www.shaketheworld.net/t12628p10-18-fb-pull-me-closer-mihyun

# That's why I need a one dance, got a Hennessy in my hand. One more time 'fore I go, higher powers taking a hold on me
Tenue + Ton corps appelle le sien, il le hurle à t'en déchirer la cage thoracique. Ton désir pour elle ne fait que s'intensifier au fil des minutes, tu te sens tout simplement incapable de réfléchir correctement. Ton attention n'est posée que sur elle. Uniquement sur Mia et sur ton désir pour elle. Vous vous trouvez dans cette salle de bain, coupés de la soirée, la musique couvrant presque vos bruits mais surtout, tu es dans ta bulle. Dans ta bulle avec Mia et plus rien n'existe à part elle, à part vous deux. Et tu dois l'avouer, tu t'y sens merveilleusement bien, si tu avais le choix, tu ferais durer ce moment pendant une éternité, tu ne sortirais même pas de cette salle de bain. Tu désires Mia depuis que tu as posé le regard sur elle. Il y a cette attirance entre vous, cette tension indélébile qui vous habitait depuis ce fameux soir et qu'aucun de vous ne pourrait expliquer, tu ne savais pas comment t'en débarrasser même si tu le devais. Peut-être parce qu'au fond, tu n'avais aucune envie de faire ça. Et ce soir, une autre Mia se trouve face à toi. Une Mia qui te plaît tout autant, qui t'excite davantage.

Ses douces lèvres se déposent sur les parcelles de ton corps, ta peau frisonne au contact de ses lèvres si délicieuses, elles te manquent déjà, tes lèvres sont jalouses de ta peau brûlante, bouillante. Sa main continue ses vas et vient sur ta virilité, elle sait s'y prendre. Elle te cherche, elle tente sans doute de connaître tes limites et ça te plaît, ça t'excite. Tu viens alors lui attraper le poignet, non pas pour l'arrêter bien au contraire, pour l'inciter à continuer et ça, elle le comprend très vite. Ton autre main quand à elle vient agripper son sein sous le plaisir, sa poitrine à moitié dénudée afin d’accroître cet échange torride. Tu ouvres de nouveau les yeux, lui lançant un regard perçant tandis qu'elle te regarde, elle observe tes réactions et jubile certainement de te voir dans un tel état, de voir à quel point elle parvient à te pousser à bout. Oui, elle commence à y arriver, doucement mais sûrement. Mais toi aussi tu les connais tes limites, alors tu mets fin à tout ça.

C'est incroyable, ses moindres faits et gestes t'excitent d'autant plus. Tu l'aperçois observer tes actions, au moment où tu t'immisces enfin en elle, lâchant par la même occasion un soupir de plaisir. Et tu ne perds pas de temps, tu ne veux plus perdre une seconde de plus, ton bassin commence à se mouver, le sien suivant le rythme du tien. Mia lâche un gémissement, ton estomac se contracte, tu grognes intérieurement. Tu as tellement envie d'elle que tu pourrais en devenir une bête sauvage, une bête affamée qui n'attend qu'une seule chose : dévorer sa proie. Mia n'est pas une proie cependant, mais ce soir, c'est tout comme. Tu as envie de la dévorer toute crue, d'en faire qu'une bouchée. Tu serres les dents à plusieurs reprises, retenant tes propres gémissements tandis que ceux de Mia t'incite à continuer sur ta lancée, tes coups de bassins se font rapides, brusques. C'est bestial. Tu peux en déduire qu'elle profite et apprécie autant que toi, tu prends ton pied, Mia te fait chavirer... Littéralement. Son corps se tord au rythme de tes vas-et-viens, ses gémissements te poussent à te surpasser, de lui en offrir plus encore. La posséder davantage.

Certains gémissements que tu n'arrives pas à contenir s'échappent d'entre tes lèvres, tu continues tes mouvements du bassin, tu ne t'arrêtes à aucun moment. Bien au contraire, tu accentues. Les yeux clos comme pour apprécier encore plus chaque contact, tes vas-et-viens se font plus brusques encore. Et tu es concentré, concentré sur elle, sur votre échange afin de vous offrir à tous les deux le plus de plaisir possible. Et tu sais qu'elle fait la même chose. Sa technique ? User de la provocation puisqu'elle vient coller ses lèvres contre ton oreille, ta main se trouvant dans son dos fait pression sur ce dernier, tes doigts se resserrent contre sa peau lorsque tu entends d'autant plus sa respiration haletante, ses gémissements. Alors tu accentues tes coups de reins, encore plus brusques, tu as bien du mal à retenir ces râles de plaisir qui au final, passent la barrière de tes lèvres. Alors tu finis par serrer les dents, rendant ce moment d'autant plus bestial. Ses mains viennent alors quitter tes épaules et doucement, tu détaches ta main de son dos, l'observant se pencher en arrière. Tu sens son regard se balader sur ton corps, sur ton torse et d'ailleurs, tu ne te gênes pas pour faire la même chose. Tu la dévores du regard, elle et son corps dénudé. Et tu lâches ces râles de plaisir à certains moments, tu entends ses gémissement à elle aussi, tes coups de reins devenant beaucoup trop intenses. Absolument tout te fait craquer chez elle, il suffit de voir l'effet qu'elle a sur toi ne serait-ce qu'en se pinçant la lèvre inférieure de plaisir. Tu aimes la voir dans cet état, ça te rend dingue. Mia te rend dingue.

Après plusieurs minutes, ses bras viennent s'accrocher autour de ton cou. Tu n'as pas cessé tes mouvements, à aucun instant, la température a encore grimpée d'un cran. Tu ouvres doucement les yeux, ta bouche entrouverte dû à ta respiration saccadée, haletante. Elle te dévore du regard mais toi aussi, ton regard se baisse même sur ses lèvres tandis qu'elle attrape ta mâchoire entre ses doigts, ses ongles frôlant ta peau brûlante, tu peux ainsi sentir tout le désir qu'elle ressent, vos désirs s'entremêlent. Vous échangez un baiser des plus torrides, ta langue venant très vite jouer avec la sienne tandis que vous deux corps continuent de se mouver au rythme de vos ébats. C'est alors que tu sens sa main se déposer sur la tienne. « Attends... » chuchote t-elle le souffle saccadée, tu ralentis le rythme éloignant tes lèvres des siennes et tentant tant bien que mal de plonger ton regard dans le sien. Tu fronces les sourcils une seconde, ne comprenant pas vraiment où est-ce qu'elle souhaite en venir, non toi, tu n'as aucune idée de ce qu'elle s'apprête à te dire. Vous vous échangez un regard enflammé avant qu'elle y mette fin, regardant par dessus son épaule, elle dépose son regard sur ce fameux miroir se trouvant derrière elle. Ton regard le suit, tes yeux se posent sur le reflet de vos deux corps bouillonnants de désir l'un pour l'autre mais lorsque tu sens ses mains se poser sur ton torse, tu te contractes aussitôt. Ses mains si douces qui te font tant rêver. « Je veux te voir me faire l'amour. » te lâche t-elle, droit dans les yeux te défiant du regard. Et tu restes là, à l'observer durant quelques secondes alors qu'un mince sourire vient prendre place sur tes lèvres.

Une chaleur étouffante s'est emparée de ton corps, c'est elle qui te fait cet effet-là mais tu en redemandes, encore et encore. Tu ne pensais pas que Mia pouvait d'autant plus t'exciter mais à croire que tu l'as sous-estimé. Ton corps se décolle lentement du sien mais ton regard lui ne se détache pas, non... Tu ne la quittes pas du regard, à aucun moment. Ta main se dirige vers la sienne que tu attrapes délicatement mais c'est brusquement que tu la tires vers toi afin de la faire descendre de ce lavabo. Elle perd en centimètre, détail qui te fait sourire bien que tu gardes ce même sourire coquin sur le visage, toi aussi. Oh non, tu n'as aucune envie de sortir de ce jeu, ton cœur s'accélère dû à l'excitation, ta respiration elle, se fait toujours aussi haletante. Et dans un geste tout aussi brusque afin d’accroître davantage le désir, tu la retournes afin qu'elle fasse face au miroir, son dos désormais collé à toi.

Ta tête vient se nicher dans son cou, tes lèvres frôlant sa peau dans le seul but de jouer avec elle, avec ses envies mais avec les tiennes aussi. Mais ça ne dure qu'un court instant avant que tu relèves ton regard, l'observant dans le reflet du miroir, ton sourire effacé, ton regard se fait plus intense, plus affamé. Et sans éloigner ton corps du sien, tu viens ôter complètement ta chemise comme si ce geste pouvait t'aider à calmer le feu que Mia avait allumé en toi, tu laisses tomber ton vêtement sur le sol sans grande attention, désormais torse nu, avant de venir poser ta main sur le lavabo, forçant par ce geste, Mia à se pencher légèrement. Ton bras nu collé à elle, tu as ce sentiment de puissance et pourtant, vous menez le jeu tous les deux. C'est ça qui est excitant, c'est ça qui t'excite. Alors plus doucement qu'auparavant, tu te glisses de nouveau en elle. Tes lèvres toujours aussi proche de son cou, tu viens y déposer de doux baisers avant de remonter ces dernières jusqu'à son oreille, un sourire coquin sur les lèvres alors qu'un soupir de plaisir t'échappe. Ta main libre s'aventure sur son corps et plus précisément, vers son bassin afin de la maintenir près de toi. Mais il est là, le truc. Elle n'est pas la seule à vouloir quelque chose. Alors d'une voix des plus torrides mais à la fois, presque inaudible, un chuchotement qu'elle seule aurait pu entendre, tu lui susurres ces quelques mots. « Et moi je veux t'entendre. » Tu la cherches toi aussi mais comme elle a pu le voir, ses gémissements, ses soupirs de plaisir, de désirs, t'excitent davantage. Et alors que tu reprends tes mouvements du bassin, tes vas-et-viens se faisant plus lents qu'il y a quelques minutes, ta main descend doucement vers son intimité. Ta seconde main s'accrochant d'autant plus au lavabo, tes doigts se crispent sous le plaisir, des râles de plaisir passent la barrière de tes lèvres écrasées contre son cou. Et ta main désormais sur son intimité, tu joues toi aussi, caressant délicieusement son petit bouton. Tu sens son corps se cambrer, se collant d'autant plus contre le tien. Tu voulais Mia, tu la voulais entièrement. Tu as découvert cette autre facette d'elle qui finira par te manquer si l'occasion ne se représente pas, tu le sais bien, mais tu n'y penses pas. Tu profites de l'instant présent, avec elle... Avec Mia.
© kristen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP A POSTER PLUS TARD PARCE QUE FLEMME FRANCHEMENT   

Revenir en haut Aller en bas
 
RP A POSTER PLUS TARD PARCE QUE FLEMME FRANCHEMENT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Ma mini micro collec'7 mois plus tard une MAJ s'impose !
» Impossible de poster sous Google Chrome
» Marre de venir tard...
» la procrastination = sans cesse remettre les choses contraignantes à plus tard
» Jamais trop tard pour bien faire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG SD :: Autre :: CORBEILLE-
Sauter vers: